150 ans Lens Roses

 

La Belgique est connue pour ses pépinières, jardins, jardiniers et paysagistes d’exception. La rose de Lens, l’un de ses plus beaux fleurons est devenue une ambassadrice de charme dans le monde entier.

150 ans d’excellence au service de la rose et un avenir bien assuré

Texte : Marie Noëlle Cruysmans
Photos : Photoeil, Lens Roses, Eden Magazine.

Tout commence en 1870 à Wavre-Notre-Dame, Onze-Lieve-Vrouw-Waver près de Malines, avec la création des Grandes Pépinières et Roseraies Louis Lens qui va réunir plusieurs générations. Louis le fondateur débute par la production d’arbres, arbustes et rosiers, son fils Victor poursuit l’activité et commence un travail de croisement de rosiers. Il cherche à obtenir de la fleur à couper, de préférence parfumée, pour répondre aux tendances de l’époque. Ses ‘Villes de Malines’, ‘Cardinal Mercier’, ‘Princesse Joséphine Charlotte’ ou ‘Madame Louis Lens’ en sont les témoins.

L’entreprise devient rapidement the place to be. Chez Lens, on cultive toutes les roses les plus intéressantes du moment et on les expédie sans souci dans toute l’Europe, vers les particuliers et les pépinières d’Angleterre, Allemagne, France ou Italie. Ce formidable élan s’arrête malheureusement par l’arrivée de la Seconde guerre mondiale. L’entreprise est stoppée et après 4 ans, les collections sont perdues. Pour pouvoir reprendre un nouveau départ, Victor envoie son fils Louis junior prélever des écussons dans toutes les grandes propriétés de Belgique et de Grande Bretagne… et l’histoire continue.

Poète et discret

Scientifique passionné de mathématiques et d’astronomie, Louis doit renoncer à poursuivre des études pour rejoindre l’aventure et se mettre directement au travail. Dès 1947, sur recommandation parentale, il commence de nouvelles hybridations de roses. Après-guerre les goûts évoluent. Les amateurs sont friands de rosiers modernes, de parterres uniformes parfois criards plantés de buissons à grandes fleurs. Tous des hybrides de thé ou des rosiers à bouquets, Floribunda et Polyantha. En 1963, c’est le coup de tonnerre. La grandiose ‘Pascali’ apparait, issue d’un croisement avec notamment la célèbre hybride de thé ‘Queen Elisabeth’. Immaculée, ‘Pascali’ reçoit la plus grande collection de médailles et plus tard une distinction à nulle autre pareille, la « Rose favorite du monde 1991 ».

Louis, ravi de ce premier succès, poursuit les croisements avec des rosiers plus naturels qui lui ressemblent. Des rosiers hybrides musqués, - issus d’une lignée de R. moschata, de rosiers Noisette et de Rosa multifloraun groupe d’arbustes remontants aux fleurs réunies en bouquets. Ce groupe créé en Angleterre en 1913 par le Révérend Joseph Pemberton, compte des célébrités comme ‘Penelope’, ‘Cornelia’ ou ‘Felicia’. Louis préfère ces petites fleurs gracieuses et parfumées tout en étant généreuses et vigoureuses. Comme Pemberton, il utilise comme point de départ le rosier ‘Trier’, - obtention de Lambert en 1904 -, un arbuste à l’allure souple, bien parfumé, aux petites fleurs doubles blanc crème, teintées de jaune, à l’origine de la plupart des hybrides musqués.

Lorsqu’il ose le marier avec R. chinensis ‘Mutabilis’, un pari difficile, il obtient la délicieuse ‘Plaisanterie’ dont les fleurs changent de couleur tout au long de la floraison. Orange en boutons, jaune lors de l’éclosion puis rose avant de terminer rose foncé presque violacé. Peu à peu, il devient LE spécialiste des croisements inédits, à contre-courant de la majorité des obtenteurs travaillant encore et toujours avec des Polyantha, Floribunda et autres hybrides de thé. La terre entière lui envie ses délicates ‘Guirlande d’Amour’, ‘Pleine de Grâce’, ‘Bouquet Parfait’ ou sa tribu des mélomanes tels ’Ravel’, ‘Schubert’, ‘Sibelius’, ‘Puccini’, ‘Paganini’ ou ‘Verdi’. Sa pépinière recèle de véritables trésors. Notamment une incroyable collection de roses botaniques parfois disparues in situ. Sa fameuse ‘Rush’ qui descend d’ailleurs de Rosa multiflora a la force de croissance d’une rose sauvage couplée à une floraison continue.

Louis Lens a été succédé par la famille Rudy et Anne Velle-Boudolf à Oudenburg. Anne fait des croisements selon l'exemple du maître depuis 1992. Sa main comprend «Dinky», «Jean Stéphenne», «Gaard um Tiizenbierg» et «Caroline's Heart». Nursery Lens Roses est respectée et aimée en Belgique et à l'étranger. Découvrez les derniers développements de Lens Roses, et les classiques de Louis Lens, sur l'exposition festive de Lens Roses à Hex.
www.hex.be/exposant/lens-roses

Merci à Eden Magazine. Vous pouvez lire l'intégralité de l'article avec toutes les photos et le choix de Anne Velle-Oudulf dans l'édition Eden printemps 2021   https://edenmagazine.be/

 

Bouquet Parfait
Dentelle de Bruges
Waterloo
Pascali
Gravin Michel d’Ursel
Stéphanie d’Ursel
Jean Stéphenne
Sourire d’Isabelle

 

 

 

 

 

 

 

 

Lens Flair

 

Donnez votre avis

Journée des plantes à Hex

Chaque année, en juin et septembre, les jardins du Château d'Hex sont ouverts au grand public. Profitez de nos magnifiques jardins et visitez les nombreux stands de nos exposants. Plus d'info

Suivez nous

Suivez Hex sur Facebook ou profitez des photos de saison des jardins de Hex sur Instagram.

Histoires récentes

© 2021 Kasteel Hex - Alle rechten voorbehouden